Etats du Moi - PITT/PPIT

En Allemagne, dès les années 1980, consciente de la limite des approches thérapeutiques connues à l’époque, la psychanalyste Prof. Dr med. Luise Reddemann développait son propre concept de prise en charge des patients atteints de séquelles sévères de traumatismes. Elle a développé une approche intégrative par nature, basée sur la théorie des états du moi, qui donne une large place à l'imagination et à des exercices hypno-imaginatifs, permettant au noyau sain du patient de s'exprimer de manière créative et de trouver le chemin de la guérison. La compréhension du transfert et du contre-transfert tient une place importante aussi, comme dans toute méthode d'orientation psychodynamique.

Son approche appelée Psychothérapie Psychodynamique Imaginative des Traumatismes (PPIT ; en allemand PITT : Psychodynamisch Imaginative Trauma Therapie) jouit d'une réputation étendue dans les pays germanophones. Elle a fait cliniquement ses preuves dans le traitement du Trouble de stress post-traumatique complexe ainsi que des Troubles dissociatifs, aussi bien en psychothérapie ambulatoire que dans des prises en charge hospitalières. Par ailleurs une étude en cours montre que cette approche a aussi des effets bénéfiques pour les thérapeutes qui la pratique.

L'attitude thérapeutique dérive d'un aspect phénoménologique, d'une orientation vers le principe de la dignité selon Kant, ainsi que des principes de l'éthique bouddhiste (pleine conscience et compassion).

Le concept central est celui du « noyau sain » d'où dérive la nécessité de stimuler les processus autorégulateurs, donc de s'orienter sur les ressources et la résilience. Le cœur du travail thérapeutique consiste en interventions basées sur la compassion. La compassion du thérapeute pour le patient permet à ce dernier de développer sa propre auto-compassion, c’est-à-dire la compassion pour l’enfant blessé qu’il y a été, et la compassion pour l’adulte qu’il est et qui doit vivre avec le fait qu’il a vécu des choses difficiles ou terribles. L’auto-compassion est considérée dans PPIT comme une capacité centrale et spécifique dans l’auto-régulation des affects.

PPIT se base sur la théorie des états du Moi (Watkins et Watkins, 2003) mais les collègues familiers de la théorie de la dissociation structurelle de la personnalité pourront faire des liens et appliquer PPIT avec aisance. La théorie des états du moi reprend les travaux de Federn et établit cette approche sur trois piliers : la psychanalyse, l'hypnose et la reconnaissance des processus dissociatifs selon Pierre Janet. Cette approche s'est fortement développée aux USA et aussi dans les pays germanophones, dont la Suisse alémanique, pour le traitement des séquelles sévères des traumatismes.

Cette approche est maintenant disponible pour les lecteurs francophones.

Olivier Piedfort-Marin & Luise Reddemann: Psychothérapie des traumatismes complexes : Une approche intégrative basée sur la théorie des états du moi et des techniques hypno-imaginatives. Satas, 2016.

Descriptif : cliquez ici

L'IRPT a amené en Suisse romande cette approche bien connue de l'autre côté de la Sarine. Cette approche fait partie intégrante des formations régulières que nous proposons. L'IRPT est fier d'accueillir régulièrement Luise Reddemann comme formatrice.

Plus d'informations sur www.luise-reddemann.de

Bibliographie :

Article en français sur PPIT :

Piedfort-Marin, O. (2016). Traitement du Syndrome post-traumatique complexe basé sur la théorie des états du Moi: une etude de cas. Psychothérapies. vol. 36, n° 3. pp. 179-186.

Piedfort-Marin, O. (2017). Les états du moi: clarification du concept et de son utilité en psychotraumatologie.

European Journal of Trauma and Dissociation, 1, 101-109.

Piedfort-Marin, O. (2018). Les séquelles de traumatisme complexe et l’adaptation de l’hypnose. Hypnose et

Thérapie Brève, 48, 30-41

Piedfort-Marin, O. (2018). Les séquelles de traumatisme complexe et l'apport de l’hypnose. Hypnose et Thérapie Brève, 49, 10-19.

Etudes sur l’efficacité de PPIT en milieu hospitalier:

Lampe, A., Mitmansgruber, H., Gast, U., Schüssler, G., Reddemann, L. (2008): Treatment out-come of psychodynamic trauma therapy in an inpatient setting. Neuropsychiatrie 22, 1–9.

Lampe, A., Barbist, M.-T., Gast, U., Reddemann, L., & Schüssler, G. (2014). Long-Term Course in Female Survivors of Childhood Abuse after Psychodynamically Oriented, Trauma-Specific Inpatient Treatment: A Naturalistic Two-Year Follow-Up. Zeitschrift für Psychosomatische und Medizinische Psychotherapie 60, 276-282.


 

IRPT

Avenue de Montchoisi 21
1006 Lausanne | Suisse
Tél. 021 311 96 71
secretariat@irpt.ch

Vous pouvez également contacter :

Olivier Piedfort-Marin

olivier@irpt.ch

Eva Zimmermann
eva@irpt.ch

 
 
 

IRPT

Avenue de Montchoisi 21
1006 Lausanne - Suisse
secretariat@irpt.ch